L’artisanat marocain

 

 

L’artisanat et ses matériaux

 

Ce pays dispose d’un très grand nombre d'artisans et donc d’un artisanat traditionnel  multiple et varié. Ce qu'il y a d'incroyable au Maroc, c'est que tous les matières sont exploitées, travaillées, transformées, sculptées, recyclées : le bois, le fer, la poterie, le cuir, la vannerie, le tissage, la pierre…. même le pneu est recyclé.

Maroc : la richesse de son artisanat

Cette diversité fait du Maroc un des pays le plus riche en artisanat.

L'artisanat marocain est acheté aussi bien par les locaux que les touristes. Les marocains l’utilisent toujours au quotidien. Les voyageurs qui  sont allés au Maroc gardent le souvenir des balades dans les souks où tous les artisans marocains exposent  leur artisanat. Les tajines se mêlent aux tapis recouverts eux-mêmes de bijoux en sabra, et pour finir les négociations se font autour d’un verre de thé pour notre plus grand plaisir, ces promenades restent inoubliables….

La sauvegarde de l’artisanat du Maroc

L'artisanat marocain doit être sauvegardé à plusieurs titres :

Économique

Cet art fait vivre des milliers d’artisans et leur famille.

Patrimoine 

Des techniques très anciennes sont utilisées, techniques qui seraient à jamais perdues sans cet artisanat traditionnel (tajine du Rif, tadelack de Marrakech), souvent issu de l’artisanat berbère

Valorisation 

Ces métiers permettent de lutter contre l’invasion des matières synthétiques et d’offrir aux consommateurs une alternative avec des produits fait main, des produits bio, en  matière naturelle et écologique : un tajine, un plat en terre cuite, un panier en fibre végétale, une cuillère en bois….

Ecologique 

L’artisanat marocain est souvent réalisé avec des matières naturelles locales. Les coopératives veillent aux ressources naturelles et beaucoup s’investissent dans le commerce  équitable.

 L' artisanat marocain s’intègre pour la plupart dans des programmes de développement durable, leur volonté est la fabrication de produit écologique et naturels

 

Souvent les moyens financiers manquent, et c’est là qu’intervient le recyclage, au Maroc on recycle presque tout, nous avons beaucoup à apprendre dans ce domaine.

 

Quand on n’a pas grand-chose, la créativité et l’imagination nous pousse à trouver des solutions alternatives donc beaucoup de recyclage.