Les partenaires Lhadara

 

Terres des femmes

Une poterie marocaine bio, équitable et ethnique


Terres des femmes est une association marocaine dont le but est de préserver le patrimoine artisanal détenu par les femmes. Cette association aide des potières situées dans des  villages de montagne difficiles d’accès .Elle les fait connaitre, les encourage dans leur production de plats en terre cuite les achète à un juste prix et leur cherche de nouveaux débouchés mais toujours en commerce équitable. Cette démarche valorise et encourage leur travail et a déjà permis à des potières d'améliorer leurs conditions de vie.

Avec Terres des femmes lhadara travaille depuis 7 ans  avec un groupe de potières de la région du Rif qui fabriquent des plats en terre cuite, sans vernis, ni peinture, lissé au galet de pierre. Ces plats sont 100% argile et conviennent parfaitement à la cuisson douce et bio.

Ces potières réalisent maintenant toute une gamme de plat : tajine, plat à gratin, cocotte, saladier, terrine. Elles fabriquent également des plats en terre sur mesure pour des restaurants.

Ces plats en terre sont vendus en France dans des magasins bio car ils ne contiennent aucun vernis, et sont donc classés « produits bio et équitable »

 Tous nos plat en terre cuite du RIF sont utilisables sur le gaz, les plaques électriques, les vitrocéramiques, le four et le barbecue, pour l’induction il faut utiliser un transmetteur de chaleur (on les trouve en grande surface).

 

Coopérative Tamounte à Essaouira

Un artisanat du bois écologique et équitable

 

Experte en ébénisterie du bois de thuya cette coopérative est aussi à la pointe du développement durable. Elle n’utilise que du bois numéroté, ce qui participe à la sauvegarde du thuya, et veille à la reforestation de cette espèce d’arbre en voie de disparition, la réalisation d'article en bois de trés haute qualité jeu de société, accessoire de bureau..... Elle participe énormément au commerce équitable du Maroc en dédiant au sein de sa boutique une partie exposition d’artisanat du Maroc réalisé par des coopératives de tout le pays. Comme la poterie de Safi, tapis de Rabat, et l’huile d’argan bio…..Elle a créé un pôle tourisme équitable, qui permet  de séjourner directement avec la population dans les gites ruraux situés dans des petits villages.

Artisan marocain indépendant


Lhadara travaille également avec des partenaires qui sont des artisans isolés et qui souvent, pour des raisons personnelles n’ont pas souhaité rejoindre des groupements.

 

Rachid artisan vannier de Marrakech

 

Les paniers : un artisanat utile et écologique

Jeune, passionné, avec un talent exceptionnel, Rachid a repris l’atelier de son père et souhaite l’orienter vers une vannerie, plus design, plus originale, c’est avec lui que Lhadara a inventé et crée les paniers sacoches vélo.

C’est l’exemple parfait d’une innovation dans l’artisanat marocain qui tient compte : des besoins des acheteurs, des ressources en matières premières, de l’écologie, du nouveau type d’échange qui est le commerce équitable, pour réaliser un article, indispensable aux cyclistes urbains : des sacoches panier vélo.

Rafick artisan boisselier

L’artisanat marocain dans nos cuisines

Maître dans l’artisanat du bois de citronnier, il travaille seul dans son petit atelier à un rythme que nous respectons.

La valeur de son travail est inégalable, Rafick réalise pour Lhadara les cuillères en bois de citronnier, sans aucun vernis (lissé avec un tissu en coton) très prisées notamment pour la propolis, l’argile, ou le miel. Ces objets sont des produits bio et produits équitables.

Khadija styliste couturière

Les bijoux originaux et le décoration marocain 

Khadija préfère travailler seule, dans son atelier situé dans la médina de  Marrakech. C’est un choix personnel. Elle a beaucoup travaillé pour des ONG qui défendent le commerce équitable comme "artisan du monde". Elle a une créativité exceptionnelle, un don pour associer les matières et les couleurs. Ensemble nous inventons des bijoux en sabra, des essuie-mains,des écharpes, elle les réalise ensuite.

Toujours à la recherche de nouveauté, souvent Khadija utilise un article traditionnel le transforme, l’embelli, avec un but : faire entrer la décoration marocaine dans nos maisons.

Hassan Artisan en pneu recyclé

Le pneu recyclé dans la décoration marocaine  équitable

 

Hassan est un jeune artisan qui  fabrique, des jarres, des miroirs, c’est son grand-père qui lui a transmis son savoir–faire, il fabriquait des sceaux pour le hammam. Hassan lui, innove avec des articles plus sophistiqués.

Le pneu est une matière est très difficile à travailler, en moyenne 5 jarres par jour, ou  6 grands miroirs. Il utilise pour les miroirs l’usure du pneu pour créer des motifs, la taille de ces miroirs dépend du diamètre du pneu qu’il recycle.

Réalisés avec du pneu recyclé et des palettes de bois ces articles sont une façon intelligente de recycler le caoutchouc si polluant mais si solide.

Il faut vraiment aider ces artisans qui réalisent des objets, que l’on peut qualifier de produit écologique.

Il faut 1 siècle pour qu’un pneu se désagrège dans la nature.

Le tissage avec la coopérative COOP ART TISSAGE TAMESLOHT  

 

La coopérative de tissage de Tamesloht,  travaille le lin, le coton, le sabra et la laine, leur tissage est splendide et d’une très grand qualité.

 

Fondé en 2009 ils sont actuellement 7 tisserands, leur but:

 

  • Valoriser le savoir- faire et transmettre ce métier à des jeunes
  • Réaliser des articles innovants, écharpe, fouta, nappe, plaid, tenture….
  • Améliorer les conditions de vies des artisans et de leur famille

 

Le président de la coopérative est le 3eme de sa génération, ce métier de tisserand se transmet très souvent  de père en fils, vous imaginez  donc aisément la qualité de ce tissage.

Un vrai coup de cœur ( comme souvent) pour l’équipe de Lhadara