La vannerie dans l’artisanat du Maroc

 

C’est l’artisanat le plus ancien du Maroc, à l’origine uniquement réalisé par des hommes, la vannerie est aujourd’hui également fabriquée par des femmes qui sont devenues expertes de cet artisanat.

L‘artisan marocain et les fibres naturelles et écologiques

 

Plusieurs fibres sont utilisées pour la création de la vannerie :

  • Le palmier 

  •  Présent en quantité importante, ses feuilles doivent être coupées régulièrement pour que l'arbre puisse grandir. Elles sont recyclées afin de réaliser des paniers, des corbeilles, des hottes, des cabas. Cet artisanat participe donc à la croissance de l’arbre et s’inscrit dans une démarche de développement durable et d’écologie.

  • L’osier 

  • Très rare au Maroc il est peu utilisé en vannerie.
  • Le raphia 

  • Utilisé particulièrement à Essaouira, il a l’avantage de pouvoir se teindre facilement, il est donc présent dans la vannerie colorée. Les artisans d’Essaouira fabriquent  les babouches en raphia et l’intègrent aussi dans plusieurs objets de la décoration marocaine.
  • Le jonc 

  • Plus rigide et plus lourd, il sert essentiellement à la fabrication des paniers carrés ou rectangulaires mais aussi les petits meubles.
  • Le roseau et le laurier

  • Présent dans les régions du nord, ils sont utilisés à la fabrication du mobilier, table, fauteuil, étagère…
  • Le doum 

  • Issu d’un petit palmier d’ornement typique des régions arides, cette fibre est la plus utilisée en milieu rural : elle permet la fabrication des cordes, des harnais, des nattes et bien sûr du fameux panier berceau réputé pour sa solidité, sa souplesse, et sa fonctionnalité.

Le panier : un artisanat équitable et écologique

 

Le panier marocain est un très bel exemple d’artisanat traditionnel marocain : il est utile, beau, et participe au développement durable, rencontrant ainsi un réel succès auprès des acheteurs de produits écologiques, bio et en commerce équitable.

Comme l’ensemble de l’artisanat marocain, les formes de la vannerie diffèrent d’une région à l’autre. Elle est très utilisée en milieu rurale, la technique de fabrication se transmet de mère en fille.

Regroupées en coopérative ou association, les femmes artisanes travaillent ensemble, et vendent leur production dans les grandes villes Rabat, Marrakech, Fez …